Tom Moulton ou la naissance de l’extended mix.

Tom moultonNE LE 29 NOVEMBRE 1940 A SCHENECTADY (NEW YORK), TOM MOULTON (ANCIEN DIRECTEUR PUBLICITAIRE DE UNITED ARTISTS, CÉLÈBRE FIRME CINÉMATOGRAPHIQUE) EST RECONNU COMME LE “MAITRE” DES MIX-EXTENDED.

(...) Alors que l’un de ses premiers désirs étant de devenir disc-jockey, Tom Moulton préfère rester dans l’ombre. C’est ainsi qu’il se rend un jour à Fire Island, célèbre quartier proche de Long Island (New York). À sa grande surprise, de jeunes Américains blancs dansent sur la musique « black ». Tom Moulton pensait être le seul Blanc à être intéressé par cette musique. Première révélation. La deuxième est plus pertinente. En observant la piste de danse, Tom Moulton s’aperçoit que le public ne commence à entrer en transe qu’au bout des trois minutes trente que dure un titre 45-tours. Comment faire pour que le public garde le rythme ? Et si l’astuce consistait à allonger la chanson ? Pourquoi ne pas allonger le morceau des trois minutes trente initiales à six minutes ? Le jeune homme réfléchit. Il commence alors par analyser la structure d’une chanson, la mise en place de chaque instrument. Tom refaçonne alors entièrement le mix, les enchaînements, après avoir allongé la durée de chaque piste. D’une intro de quinze secondes, il arrive à une minute puis introduit un à un chaque instrument jusqu’à la partie chantée, allonge les couplets et les refrains avec de l’instrumental, allonge le pont musical, et au final se retrouve avec une chanson dont la durée oscille entre cinq et six minutes. Tom Moulton termine le mix de la chanson « I’ll Be Holdin’ On », d’Al Downing. Aussitôt terminé, Tom Moulton se rend comme d’habitude à l’usine de pressage afin de faire presser le disque sur un disque-test appelé « test-pressing ». (Avant d’être gravé de façon définitive sur 45-tours, le titre est d’abord gravé sur un disque test-pressing 7”, dont le format est identique à un 45-tours). Ce procédé permet de s’assurer de la bonne qualité sonore de l’enregistrement. Mais un heureux hasard allait changer le cours de l’histoire. (...)

(c) Patrick Roulph /Editions 3345, 2017 Tous droits de reproductions intégrale ou partielle par un quelconque procédé réservé pour tous pays et en toutes langues.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×